Mot de la présidente

Chère membre de l’ASDD, cher membre de l’ASDD

Des questions nous parviennent régulièrement concernant la dénomination correcte de notre profession et ces demandes sont parfaitement justifiées dans la mesure où il existe actuellement trois différents titres de formation protégés :

  • « diététicien-ne dipl. ES », pour les titulaires du diplôme décerné en vertu de l’ancien droit suisse, au niveau école supérieure ;
  • « BSc [nom de la HES] en nutrition et diététique », pour les personnes ayant accompli un cursus en nutrition & diététique dans une haute école spécialisée suisse reconnue ;
  • « diététicien-ne diplômé-e HES », pour les personnes ayant bénéficié d’une obtention a posteriori du titre HES (OPT-HES) ;

Seules les personnes ayant terminé une école supérieure sont autorisées à employer le « dipl. ». Les personnes titulaires d’un cursus de haute école spécialisée en nutrition et diététique ne sont, elles, pas autorisées à employer le « dipl. » ; elles portent le titre académique de « BSc ». Toutes les personnes ayant bénéficié d’une OPT sont autorisées à utiliser la dénomination « BSc [nom de la HES] en nutrition et diététique ». Nous recommandons donc de privilégier le titre abrégé « BSc [nom de la HES] », également autorisé, au détriment de « diététicien-ne diplômé-e HES ».

Le point étant fait sur les titres de formation protégés, venons-en maintenant à la dénomination professionnelle. Etant donné que la dénomination professionnelle de « diététicien-ne » n’est pas protégée, l’assemblée générale de 2015 a approuvé le label « diététicien-ne ASDD ». Les membres actifs de l’ASDD sont autorisés à employer cette mention supplémentaire protégée. De par la combinaison du titre de formation légalement protégé et de la dénomination professionnelle protégée « diététicien-ne ASDD », les médecins, hôpitaux, employeurs et patients remarquent au premier coup d’œil qu’ils ont à faire à un-e diététicien-ne reconnu-e au titre de l’art. 50a OAMal. La marque « diététicien-ne ASDD » est en outre gage de professionnalisme et de qualité ; en effet, les membres de l’ASDD non seulement disposent d’une formation de base reconnue légalement, mais ils s’engagent en outre à suivre une formation continue et à respecter la réglementation de l’exercice de la profession. Ils ont aussi accès à des documents de travail qui permettent d’harmoniser la qualité des processus. Aujourd’hui déjà, certains partenaires ne souhaitent travailler qu’avec des « diététicien-ne-s ASDD ». Nous vous recommandons donc d’adjoindre le label au titre de formation légalement protégé.

Pour les membres actifs titulaires d’un diplôme décerné en vertu de l’ancien droit, nous préconisons :
Anna Exemple
Diététicienne dipl. ES ASDD

Pour les membres actifs titulaires d’un bachelor ou d’une OPT-HES, nous préconisons :
Anna Exemple, BSc [nom de la HES]
Diététicienne ASDD

Utilisez la dénomination professionnelle protégée de « diététicien-ne ASDD » et diffusez ainsi les caractéristiques de professionnalisme et de qualité de notre métier. Plus nous utilisons une dénomination commune, plus il est facile de nous reconnaître et de nous faire connaître. Nous comptons sur vous !

Gabi Fontana