Mot de la Présidente en août 2018

Chère lectrice, cher lecteur,

Il avait été prévu de se prononcer sur la réintroduction de la limitation des mandats lors de l’assemblée générale (AG) de 2018. Toutefois, comme les propositions des membres ont été nombreuses et les débats intenses, le thème a dû être reporté à l’AG 2019. A l’heure actuelle, il n’y a donc pas de limitation des mandats à l’ASDD. Cela comporte l’avantage que les membres du comité peuvent s’engager durablement pour l’ASDD. Cela évite de créer un stress artificiel, puisque personne ne peut subir l’effet guillotine en raison de la durée de son mandat. Un des inconvénients réside dans le fait que chaque membre du comité et la personne assumant la présidence doivent décider eux-mêmes du moment de leur départ et quand l’annoncer aux membres, qui se retrouvent alors soudain confrontés à cette réalité. Le renouvellement du comité de l’ASDD devrait être un évènement planifiable s’inscrivant dans la continuité. Cela empêche à la fois les surprises de dernière minute et la présence de « mammouths indéboulonnables ».

Je fais partie du comité depuis 2005 et j’occupe la présidence depuis 2013. Lors de l’AG 2017, j’ai été élue pour un nouveau mandat de quatre ans, soit jusqu’en 2021. Il est d’ores et déjà très clair à mes yeux que je ne me représenterai pas. Il ne m’a pas été facile de prendre cette décision, mais je suis d’avis que le moment est venu pour moi de passer le flambeau. Pour que la transition puisse se faire dans la douceur, nous sommes d’ores et déjà à la recherche de nouveaux membres du comité, ayant peut-être même la vision de prendre la présidence en 2021. L’ASDD et la profession ont besoin de personnes de qualité, qui ont envie de s’engager ! Tous ceux et celles qui manifestent de l’intérêt sont prié-e-s de s’adresser à moi ou à un membre du comité.

Gabi Fontana
Présidente